Rééducation des troubles d’acquisition du langage oral et écrit – COMPLET

Et si c'était le sens qui commandait la forme?

Isabelle BOBILLIER-CHAUMONT, orthophoniste
Du 26/02/19 au 10/05/19 42h
HOUDEMONT - Ibis Styles –Nancy Sud Houdemont 8 allée Genelière

35 stagiaires / 1380€ pour les 6 jours de formation (2 sessions de 3 jours) - en cours d'agrément FIF-PL - pas d'agrément DPC.

Objectifs :

 Permettre aux professionnels :

  • D’acquérir, entretenir ou perfectionner leurs connaissances afin de maintenir ou parfaire leur qualification (article L. 6313-7)
  • D’appréhender les postulats théoriques linguistiques en y intégrant ceux relevant de la psycholinguistique et des neurosciences afin d’étayer et développer une rééducation à typologie spécifique.
  • D’effectuer les liens nécessaires avec le champ de l’éducation précoce et de l’accompagnement parental.
  • De s’approprier une approche novatrice et efficiente, notamment dans domaine de l’énoncé/proposition et du discours, en matière d’action face aux troubles développementaux d’acquisition du langage oral et/ou écrit.
  • De développer une action lisible en termes de soin en se démarquant résolument de la pédagogie et/ou du soutien scolaire.

 

Contenu global :

CADRE THEORIQUE

Modularité du langage : Aspects conceptuels (lexique, sémantique et pragmatique) et computationnels (phonologie et syntaxe)

-Spécificité syndromique langagière : la notion de Retard Mental est dépassée : mise en évidence de la modularité du langage au travers de pathologies telle que la dysphasie mais aussi et surtout tels que les syndromes génétiques cardinaux : syndrome de Down, X fragile, Prader Willi et Williams- Beuren.

 

-Implications pour la prise en charge : Comprendre et pénétrer la grammaire de notre langue à l’éclairage de celle des langues du monde en référence aux données issues de la linguistique fonctionnelle typologique, véritable espace théorique ressource.

 

Déclinaison des mots clés sous-tendant la modélisation de l’approche : sens et référence; phonologie et grammaire comme opérations de calcul au sens large ; système et structure ; axes paradigmatiques et syntagmatiques ; relations et oppositions ; prototypie ; économie ; séquentiel ; cumulatif ; explicite ; stratégies ; imagerie mentale ; métalinguistique.

 

Déclinaison du trépied en matière d’éducation au langage: approche écosystémique, psycholinguistique développementale et comportementale.

 

Identification des préalables indispensables, pour le langage oral, à la mise en place du projet rééducatif.

 

REEDUCATION DES TROUBLES DU LANGAGE ORAL

Le propos sera de développer une approche visant à doter notre patient de compétences au-delà du mot, à savoir traiter et/ou générer des unités telles que le syntagme, l’énoncé/ proposition puis le discours.

La rééducation s’articulera autour d’une réelle systématisation et planification des objectifs qui détermineront les étapes successives, à « géométrie variable » selon la compétence et /ou l’évolution de notre patient.

Il s’agira de mobiliser construction, adéquation et exploitation de l’architecture modélisée, avec et pour le patient, dans le cadre des déficits d’acquisition du langage oral et ce notamment dans le cadre des handicaps (déficience mentale, dysphasie, IMC, surdité, …). Dans cette mouvance seront également développés :

  • L’intégration de systèmes alternatifs et/ou augmentatifs à la communication
  • L’utilisation du classeur ressource et de l’agenda autobiographique
  • La référence à des cas cliniques et le visionnage de séquences de rééducation seront proposés en illustration.

 

REEDUCATION DES TROUBLES DU LANGAGE ECRIT

Postulat : asymétrie de la langue française en lecture versus écriture (transparence versus opacité)

Trois niveaux d’analyse :

  • L’unité son: transcodage phono ↔graphémique : système, relations et oppositions.
  • L’unité mot : morphologie ; système ; impact de la morpho-phonologie ; diachronie ; vocabulaire ; lexique orthographique.
  • Les unités phrase et discours: système ; sémantique et pragmatique comme déterminants du codage grammatical. Construction et exploitation de l’architecture modélisée dans sa totalité, avec et pour le patient, en privilégiant toujours l’oral bien avant l’écrit.

 

Planification de la rééducation :

  • pour chaque niveau d’analyse la rééducation s’articulera autour de trois temps clairement identifiés :

1) mise en place et modélisation synthétique du système engagé au niveau considéré afin de créer un véritable espace ressource investi ensuite comme support et étayage aux opérations mentales impliquées à l’écrit.

2) mobilisation de tâches en reconnaissance sur le versant « entrée », c’est-à-dire en lecture.

3) mobilisation de tâches en rappel sur le versant « sortie », c’est-à-dire en écriture.

 

  • Fédération des compétences développées sur les trois niveaux pour une généralisation en situation de production d’écrit ; orientation vers le développement et l’obtention de la meilleure autonomie possible afin d’obtenir le passage des acquis du cadre rééducatif au quotidien du patient.

 

Incidences corollaires :

  • Amélioration significative des compétences engagées à l’écrit en termes de mobilisation de la mémoire de travail.
  • Impact sur ‘enrichissement du langage oral.

 

Illustrations : Références à des cas cliniques et vidéo de séquences de rééducation

Programme:

Jour 1- MATIN

Tour de table

1. Socle Théorique

1.1. La grammaire : pour une vision critique

1.2. La modularité du langage

1.1.1 TSL

1.1.2. Syndromes génétiques et déficience intellectuelle

Jour 1- APRES-MIDI

1.1.3. La notion de spécificité syndromique langagière

1.3. La Linguistique

1.3.1. La linguistique fonctionnelle typologique

1.3.2. Les notions de perceptibilité – coût de traitement – validité des indices linguistiques- propriétés statistiques

Jour 2- MATIN

1.3.3. Principes clés issus de la linguistique structurale et énonciative

2.La rééducation des troubles d’acquisition du langage oral

2.1. Préalables : Orientation générale de l’éducation langage

2.2. Présentation du modèle

 

Jour 2- APRES-MIDI

2.3. Exploitation : détail des étapes

2.3.1. Le travail en énoncé/proposition

Stratégie topologique : ordre des constituants

Jour 3- MATIN

♦Stratégie locale : première mise en réseau pour une générativité partielle

♦Stratégie locale : deuxième mise en réseau pour une générativité totale

Jour 3- APRES-MIDI

2.3.2. Le travail en discours

2.3.3. Le matériel : organisation et utilisation des supports imagés

Jour 4- MATIN

Tour de table rapide pour un retour sur expérience de la pratique clinique en langage oral suite à la première partie de la formation.

 

3. Socle théorique spécifique au langage écrit

– Référence à certains travaux de recherche pour un point de vue critique et déterminant en matière de choix en rééducation.

– Préalables à la rééducation du langage écrit.

Jour 4- APRES-MIDI

 

4. La rééducation du langage écrit

4.1. Le son

 

Jour 5- MATIN

4.2. La syllabe

4.3. Le mot

 

Jour5- APRES-MIDI

4.4. La proposition et le discours

Jour 6- MATIN

4.4. La proposition et le discours – Suite

Jour 6- APRES-MIDI

4.4. La proposition et le discours – Suite

5. Etudes de cas.

6. Adaptations et textes législatifs